<Libellé inconnu>


L'université partenaire du festival A Nous de Voir

Le 28e Festival de cinéma&sciences A Nous de Voir s’ouvre jeudi 20 novembre au Théâtre de la Renaissance d’Oullins. 10 jours d’échanges cinématographiques sur des questions de sciences et de société, plus de 100 films et 40 débats pour s’interroger ensemble, chercheurs, réalisateurs et public, sur le monde qui nous entoure.

Pour la première fois cette année, l'Université est partenaire du festival et organise deux soirées "off" les mercredi 3 et jeudi 4 décembre au théâtre Astrée, sur le campus de LyonTech-la Doua. Ces deux soirées seront animées par des personnels et chercheurs de Lyon 1.

De nombreux scientifiques de l'université participent par ailleurs au festival comme membres du jury ou comme invités lors des soirées de projection. Nous vous invitons à les retrouver lors des soirées suivantes :

TRAVAIL, PRÉCARITÉ, DROITS, RÉSISTANCES, vendredi 21 novembre à 9h30, avec Philippe Davezies, enseignant-chercheur en médecine et santé au travail à Lyon 1.

Quand le cinéma filme les consignes contradictoires, les obligations de résultats, la pression de l’institution face à la réalité complexe du chômage, quand le cinéma filme le travail invisible, clandestin, non déclaré, le travail « en plus » des plus précaires, alors il peut se révéler « un formidable outil de pensée » pour reprendre la main face aux questions du travail.

OBJECTIF MARS, samedi 22 novembre à 14h, avec Damien Loizeau, chercheur au Laboratoire de Géologie de Lyon.

Toujours mystérieuse et tellement attirante, Mars est la terre de tous les fantasmes et, depuis la conquête spatiale, de toutes les aspirations du programme spatial mondial… Oui, mais cette planète est-elle à notre portée, aujourd’hui ? et demain ? À l’enthousiasme sans limite, il faut opposer la raison et se rappeler que si Rome ne s’est pas faite en un jour, la conquête de l’espace ne se fera pas en une génération… et que Mars pourrait rester éternellement mystérieuse.

LES CHAMPIGNONS POURRONT-ILS SAUVER LE MONDE ?, dimanche 23 novembre avec Roland Marmeisse, chercheur au Laboratoire d’Écologie Microbienne.

Souvent décrit comme dangereux, omni-récepteur des polluants, le champignon a plutôt mauvaise presse ces dernières années. Mais de nouvelles vertus insoupçonnées le placent comme une star de la chimie verte. Son travail actif dans le processus de décomposition des produits chimiques et toxiques des sols ouvre de nouvelles pistes pour la recherche. Le champignon relèverat- il les défis sanitaires et environnementaux de demain?

LE VENTRE, NOTRE DEUXIÈME CERVEAU, samedi 29 novembre, avec Gilles Mithieux, Directeur de l’UMR Nutrition et cerveau

La nature nous a doté de quelque 200 millions de cellules nerveuses dans notre système digestif, d’où l’émergence du concept d’un deuxième cerveau que nous hébergerions dans nos viscères. Notre tube digestif recueille aussi des milliards de bactéries entériques qui dialoguent avec ces cellules nerveuses, et ces dernières avec notre cerveau. De ces interactions dépendent notre équilibre, nos émotions, nos choix ou nos états psychiques.

www.anousdevoir.com
Publié le 19 novembre 2014 Mis à jour le 7 décembre 2016