Université,


Politique sur le développement durable

En matière de développement durable, il est nécessaire de mettre en place un plan d'action concret et réaliste. En effet, les axes sont nombreux doivent être réfléchis sur le long terme : la mobilité au sein des campus, les infrastructures existantes, les comportements usagers, la gestion des fournisseurs.

Lyon 1 porteur de projets

L'objectif est de positionner l'établissement dans une démarche vertueuse. C'est en montrant l'exemple qu'on incite à l'initiative collective.

Acteurs importants au niveau local

L'établissement s'est porté volontaire pour la mise en place de la 1ère journée du développement durable en 2018. Un projet initié en accord avec l'Université de Lyon, organisé pendant la semaine étudiante du développement durable, le 5 avril 2018.

Un des grand projet récents concerne l'opération "Plan campus". Il vise la réhabilitation et la modernisation des 2 campus Lyonnais, à savoir Charles Mérieux et LyonTech-La Doua. Cela impacte plus d'une 30aine de bâtiments et structures jusqu'en 2021 et plus de 30 000 usagers. Ce type de projet met très bien en exergue l'implication des chercheurs de l'université dans l'application concrète d'un éco-campus et des défis associés : comment protéger la biodiversité du campus? Comment mettre en place une nouvelle gestion de l'eau quand les circuits datent de 40 ans?

Acteurs importants au niveau global

L'Université se positionne aussi au sein de la CPU (Conférence des présidents d'Université) où la Transition écologique et énergétique est un projet initié en 2013. Nous nous sommes ainsi engagés dans l'application du Plan Vert pour évaluer annuellement l'état d'avancement des actions dans l'établissement.  C'est l'Université de Lyon pilotera dès 2018 le PEEC (Plan pour l'éfficacité énergétique des campus universitaires) dans le cadre du contrat de plan Etat-Région.

En outre, l'Université Lyon 1 a travers l'UDL est signature depuis 2017 de la charte pour l’efficacité énergétique et environnementale du parc tertiaire public et privé du Plan Bâtiment Durable. Un engagement fort pour la transition écologique.

Afin de permettre une mise en commun des compétences pluridisciplinaire, l'université adhère au Collectif pour l’Intégration de la Responsabilité Sociétale et du développement durable dans l’Enseignement Supérieur (CIRSES). Cela donne lieu à des réunions annuelles pour échanger les bonnes pratiques et des retours d'expériences.

Tous ces engagements permettent de créer une dynamique de fond collective, tournée vers la transition énergétique et écologique dont le monde a besoin.

Une organisation interne réfléchie

De nombreux services internes à l'université se sont approprié la thématique développement durable, par exemple :

  • le service de l'achat, depuis 2015, met en avant une réflexion autour de la responsabilité sociétale, impliquant donc le sanitaire, social et environnemental. Il a cette volonté d'être dans un processus permanent d'amélioration continue en choisissant ses fournisseurs pour des questions éthiques, pour à terme obtenir le label Durable ISO 2600.
  • le service de la direction du patrimoine, qui compte maintenant un ingénieur des flux pour évaluer et exploiter les chiffres de consommations. C'est un travail colossal au vu de la surface de l'Université et ses 11 sites géographiques représentant un tiers des surfaces de l'Université de Lyon (440 000m²).

Afin d'améliorer encore la vision globale portée par Bruno Andrioletti, chargé de mission développement durable, des groupes de travail inter-service ont été initiés à l'université en 2017 sur les thématiques Gestion des déchets, communication-évènementiel DD, mobilité. Ce groupe "Développement Durable", à l'origine de la journée du développement durable le 5 avril.

Mobilité : tout le monde est concerné

L'université Lyon 1 a été pilote de l’enquête MOBICAMPUS avec l’ENTPE et l’UDL. L'objectif est de cartographier les mouvement autour des différents campus, pour comprendre les habitudes, et ensuite mettre en place des actions concrètes. Sont en réflexion par exemple, l'installation de bornes de rechargement pour véhicule électrique, ou le développement de nouveaux espaces à vélos sécurisés...

Former pour demain

Amener la prise de conscience collective

L'Université offre des perspectives de changement en communiquant sur le développement durable. L'objectif est de toucher déjà toutes les personnes qui la compose : personnels, et tous les étudiants et étudiantes. Donner les moyens d'insuffler le changement au quotidien car le développement durable commence au niveau de la responsabilité personnelle.

Faire découvrir les bonnes pratiques

Les gestes éco-citoyens sont publiés mensuellement depuis déjà 2011. Leur diffusion permet à toutes et à tous de d'avoir une démarche responsable dans son quotidien. Les thématiques abordés sont transversales : déplacement lié au travail, emballage, label...
Le site web institutionnel s'étoffe également d'une rubrique « Développement durable » pour y centraliser toutes les informations et actions sur cette thématique. Donner de la visibilité pour une prise de conscience collective progressive.

Proposer une offre de formation adaptée

L'université développe ses formations sur la thématique développement durable avec plus d'une 30 aine de parcours dédiés à l'environnement et l'écologie, entre autre. Les formations proposées par l'Institut Génie de l'Environnement Ecodéveloppement (IG2E) sont un modèle de formation depuis plus de 30 ans en lien direct avec le monde professionnel.

"Penser global, agir local"

Cette phrase de René Dubos résume l'esprit du développement durable. Par les actions de toutes et de tous au local, nous travaillons ensemble au global à faire une université durable.
Eduquer, former, rechercher, ce sont ici les missions de l’université. 


Publié le 25 mars 2018 Mis à jour le 25 mai 2018