Evènement / Annonce


Lancement du premier Hub mondial en santé vétérinaire à Lyon

Lancé le 14 janvier 2020, le Hub VPH (Lyon Veterinary Public Health initiative), se veut le premier hub mondial en santé publique vétérinaire. L’Université Claude Bernard Lyon 1 sera notamment impliquée dans la création d’une chaire d’enseignement et de recherche.

Deux siècles et demi après la naissance, à l’initiative de Claude Bourgelat, de la première école vétérinaire dans le monde, Lyon continue d’innover. Initiée depuis plusieurs mois, la démarche collective de réflexion et d’action en Santé Publique Vétérinaire (Veterinary Public Health – VPH) « HUB VPH », est officiellement présentée ce jour. Cette initiative inédite rassemble neuf partenaires publics et privés fédérant l’ensemble de la chaîne de valeur en santé publique vétérinaire, ainsi que deux partenaires associés.

Ce projet vient renforcer l’image d’excellence de la région lyonnaise en matière de Santé Publique Vétérinaire. Un enjeu stratégique pour les générations futures en raison de l’émergence, de la propagation rapide et de la multiplication des épidémies animales, parfois transmissibles à l’homme ; des questions environnementales, des enjeux de biodiversité ainsi que des enjeux de disponibilité et de qualité alimentaire.

Les actions en cours ou à venir

  • Une chaire d'enseignement et de recherche : Parmi les projets concrets déjà bien amorcés, la création d’une chaire d’enseignement et de recherche en santé publique vétérinaire labellisée Idex (Initiative d’excellence du programme d’investissement d’avenir). Portée par Boehringer Ingelheim, le CNRS, l’Université Claude Bernard de Lyon 1 et VetAgro Sup, cette initiative vise à « promouvoir la santé publique vétérinaire par la mise en place d’une formation interdisciplinaire pour des publics internationaux (...)». « La chaire s’appuiera sur une unité de recherche de haut niveau en matière d’épidémiologie évaluative & prédictive et de socio-économie en santé animale » précise Frédéric Fleury, président de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Ce projet devrait mobiliser un budget d’1,2 million d’euros apportés à parts égales par Boehringer Ingelheim et l’Université (pour 500.000 euros chacun), le CNRS et VetAgro Sup apportant 100.000 euros chacun.


  • Faire de Lyon un centre incontournable de santé vétérinaire : Constituer une véritable filière de santé vétérinaire à Lyon, en continuant en particulier à attirer des investissements, est un axe fort du hub qui entend notamment favoriser l'émergence de start-up, favoriser les collaborations entre les différents acteurs du secteur, et faire rayonner le territoire au niveau national et international.

  • Autre projet phare : encourager l’apprentissage et la formation professionnelle afin de satisfaire aux enjeux des entreprises du secteur qui peine, sur certains métiers, à recruter.

Enfin, d'autres initiatives, comme l'organisation d’une grande conférence internationale autour de la santé vétérinaire en 2021, sont également à l'ordre du jour.

Lieu(x)

 

Publié le 7 février 2020 Mis à jour le 14 février 2020