Distinction / prix


Doctorats Honoris Causa 2007 : Jay BASS, M. Grégory CHERLIN et M. David DILCHER

Le mardi 22 mai, sous la présidence de Roland DEBBASCH, Recteur de l'Académie de Lyon, Chancelier des Universités, Lionel COLLET, Président de l'Université Claude Bernard Lyon 1, remettra les insignes de Docteur Honoris Causa de l'Université Claude Bernard Lyon 1 à M. Jay BASS, M. Grégory CHERLIN et M. David DILCHER.

Doctorats Honoris Causa 2007 : Jay BASS, M. Grégory CHERLIN et M. David DILCHER

Le Professeur JAY DAVID BASS, âgé de 56 ans, est Professeur de Géologie et de Sciences des matériaux à l'Université d'Illinois - Urbana Champaign. Il est mondialement reconnu pour ses travaux sur les propriétés élastiques des matériaux d'intérêt géologiques ou technologiques, en conditions extrêmes de pression et de température.
Il a joué un rôle primordial dans la détermination des structures chimique et thermique du manteau terrestre à partir des informations sismologiques. Il a pour cela développé l'utilisation de la spectroscopie Brillouin à haute pression et haute température depuis 30 ans. Les mesures que son groupe a longtemps été le seul au monde à réaliser sur les matériaux géologiques ont permis d'obtenir un modèle détaillé de la composition du manteau terrestre jusqu'à 2900 km de profondeur. Sa collaboration avec l'Université Claude Bernard Lyon 1 a favorisé le développement des travaux lyonnais dans ce domaine, et ceux des jeunes chercheurs en particulier.

Professeur à Rutgers University après une thèse à Yale, Gregory CHERLIN est un spécialiste mondialement reconnu en logique mathématique. Orateur invité au Congrès International de Mathématiques en 1983, il fut membre du comité de programme pour la section logique en 2006. Ses travaux, seuls ou en collaboration avec d'autres novateurs comme Harrington, Hrushovski, Lachlan, Macintyre ou Shelah, ont eu une grande influence sur le développement de la logique mathématique, y compris à Lyon où il séjourne fréquemment. L'œuvre du Professeur CHERLIN se trouve à l'interface entre la logique et les mathématiques classiques. Sa spécialité, la théorie des modèles, regarde de larges classes de structures mathématiques sous l'angle particulier de ce qu'on peut y exprimer dans des langages formalisés ; elle garde des liens profonds avec les domaines principaux des mathématiques tels que l'algèbre, l'analyse, la géométrie ou encore l'informatique théorique.

Le Professeur David Leonard DILCHER est devenu titulaire de la chair de Paléobotanique de l'Université d'Indiana en 1976. Depuis 1990, il est rattaché au Département de Botanique, Géologie et Zoologie de l'Université de Floride en tant que Responsable de l'équipe Paléobotanique du Muséum d'Histoire Naturelle de Floride.
Systématicien des flores angiospermiennes, le Professeur DILCHER a dirigé ses recherches sur les origines des plantes à fleurs, leur nature, leur mode de reproduction, leurs adaptations à l'environnement en relation avec les changements climatiques globaux. Le couplage des données botaniques et géochimiques est au centre des problématiques de reconstitutions environnementales, estimation de paléotempératures et pression partielle de CO2 en relation avec l'effet de serre. Depuis le début de sa carrière, le Professeur DILCHER a publié pas moins de 15 ouvrages, 211 articles dont 5 publiés pour la revue Science et 10 pour PNAS.
Le professeur DILCHER est membre élu du « National Academy of Sciences » et a été Président de la « Botanical Society of America ».
Publié le 23 mai 2007 Mis à jour le 4 décembre 2015