La blockchain, technologie de confiance ou boîte noire ?

La blockchain, une technologique tout aussi révolutionnaire que difficile d’accès ? On ouvre la boite noire avec la Pr. Parisa Ghodous.

Article Blockchain - SPT
Article Blockchain - SPT

La blockchain est avant tout une technologie de stockage et de partage d’informations. On pourrait la comparer à un grand livre de comptes, mais d’un genre particulier : il serait public, partagé, infalsifiable et indestructible.

Grâce à ces propriétés, beaucoup voient dans la technologie blockchain le potentiel de transformer en profondeur le domaine du numérique. « C’est une technologie de rupture dans la lignée d’internet qui arrivera encore plus rapidement dans sa phase d’adoption » anticipe Parisa Ghodous, enseignante-chercheuse au Laboratoire d’InfoRmatique en Image et Systèmes d’information (LIRIS).

Le web a constitué une révolution dans le domaine de l’échange d’informations de pair à pair. Toutefois, ce système rencontre quelques limites dès que l’information possède une valeur. Lorsque l’on envoie un message à quelqu’un via internet, le système duplique cette information, la rendant accessible à votre destinataire et vous-même. Or, cela ne peut pas s’appliquer à un certain nombre de transactions – au sens d’opération informatique -, notamment lorsqu’intervient un échange d’argent. C’est pourquoi nous avons recours à des intermédiaires ou tiers de confiance.

C’est là que la blockchain s’inscrit dans la continuité d’internet, avec l’instauration d’un système de pair à pair sans intermédiaire tout en garantissant la fiabilité des données échangées...

Lire l'article complet sur Sciences pour tous
Publié le 20 juillet 2021