Culture scientifique technique et industrielle, Science,


De mai à juillet 2019, l’Univers est à portée de Lyon !

ESA - Hubble & NASA

Cette année, la Semaine Européenne de l'Astronomie et de la Science Spatiale 2019 (EWASS 2019), le plus important colloque européen d'astrophysique, est organisée à Lyon par le Centre de Recherche Astrophysique de Lyon (Université Lyon 1 / CNRS / ENS de Lyon) du 24 au 28 juin 2019. À cette occasion, une programmation exceptionnelle d’événements grand public met à l’honneur ces thématiques scientifiques durant trois mois : de mai à juillet. Expositions, conférences, table-ronde ou encore pique-nique citoyen : plongez dans les Sciences de l’Univers et voyagez vers l’infiniment grand !


Le plus grand colloque d’astrophysique européen

La Semaine Européenne de l'Astronomie et de la Science Spatiale 2019 (EWASS 2019 pour European Week of Astronomy and Space Science 2019) rassemble l’ensemble de la communauté européenne en Astronomie et Astrophysique.  Cette année, la plus grande conférence d’Europe dans ce domaine est organisée en France, pour la première fois depuis 1999, et pour la première fois également à Lyon, par le Centre de Recherche Astrophysique de Lyon (CRAL), avec le Laboratoire de Géologie de Lyon (LGL-TPE) et l’Institut de Physique Nucléaire de Lyon (IPNL), sous l’égide de l’European Astronomical Society (EAS). 
 
L’évènement contribuera à la visibilité de la science lyonnaise et réunira 1200 à 1400 scientifiques, venant d'Europe et du monde entier, autour de 850 interventions de spécialistes du domaine.
 
Le colloque EWASS 2019 se tiendra du 24 au 28 juin 2019 
sur le site de la Manufacture des Tabacs à Lyon


©photo OnlyLyon


Accédez au programme scientifique de la conférence EWASS 2019 :
Les grandes instances internationales de l’astronomie (ESA, ESO, SKA…) seront présentes. 

Une programmation astronomique à destination du public

À l’occasion de cette manifestation scientifique exceptionnelle à Lyon, un ambitieux programme de communication et diffusion des sciences est organisé par le Comité Local d'Organisation* (Responsable : Isabelle Vauglin) afin de faire découvrir au grand public la recherche astrophysique française. Durant trois mois, de mai à juillet 2019, plusieurs temps forts permettront d’échanger avec les citoyennes et citoyens autour de questions relatives à notre Univers. Plus largement, l’objectif est de contribuer à l’ouverture des sciences et de ses grands enjeux sociétaux auprès d’un large public. 

Un programme astronomique pour le public et les scolaires !

 
Retrouvez l'ensemble de la programmation sur le site web du CRAL !

Télécharger le programme complet.
 
Ces actions marquent aussi le 50e anniversaire de l’Homme sur la Lune, les 80 ans de la création du CNRS ainsi que les 100 ans de la création de l’Union Astronomique Internationale (UAI) à Paris en 1919.
 
 

 Zoom sur ce qui se passe à Lyon 1

Exposition sur la mission spatiale Euclid

Du 28 mai au 20 juin 2019
BU Sciences - Université Lyon 1
Campus Lyon-Tech la Doua, Villeurbanne
entrée libre


©ESA/C. Carreau, CC BY-SA 3.0-igo
 
En 2022, Euclid sera lancé pour observer tout un pan de l’Univers et comprendre pourquoi l’expansion de ce dernier s’accélère en caractérisant la nature de l’énergie sombre. L’exposition « Euclid : un satellite européen pour percer le mystère de l’énergie sombre », montrera les différents aspects de cette mission hors-norme. Elle proposera également une vision artistique de cette grande aventure. 
L’exposition sera ensuite installée sur le site de l’EWASS à la Manufacture des Tabacs pendant la durée du colloque, du 24 au 28 juin 2019.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du CRAL ou celui de la BU Sciences Lyon 1

Exposition « 1919-2019 : 100 ans de Relativité Générale »

22 mai - 30 juin 2019  
sur le site de l’Observatoire historique de Lyon
à Saint-Genis-Laval


© I, Luc Viatour, CC BY-SA 3.0 
 
Il y a 100 ans, la première preuve de l’exactitude de la théorie de la Relativité Générale d’Einstein était obtenue, le 29 mai 1919, en observant une éclipse totale de Soleil. L’exposition « 1919-2019 : 100 ans de Relativité Générale » retrace la grande aventure autour de cette éclipse : l’expédition, les observations et les mesures de A. Eddington qui confirmeront les premières prédictions de la Relativité Générale. D’autres confirmations plus récentes de cette théorie seront abordées : comme la détection des ondes gravitationnelles.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du CRAL
 

L’infiniment grand : la recherche made in Lyon 1 

L’organisation à Lyon du colloque EWASS 2019 est aussi l’occasion de montrer à la communauté astronomique internationale le rôle clef que jouent les laboratoires lyonnais, dont ceux de l’Université Lyon 1, dans la recherche en astrophysique mondiale.
 

Observatoire de Lyon © Eric Le Roux – Direction de la communication Université Lyon 1 

LabEx LIO - Institut des Origines de Lyon

Astronomie, Astrophysique, Cosmologie : à l’Université Claude Bernard Lyon 1, les chercheurs, chercheuses, enseignantes-chercheuses et enseignants-chercheurs font avancer la Science de l’infiniment grand.  
 
Ces recherches s’intègrent au projet scientifique du LabEx LIO - Institut des Origines de Lyon qui développe une approche originale et innovante de la question des origines : celles de la matière, des propriétés à grande échelle de l'Univers, des grandes structures cosmiques ou du Système Solaire notamment.
 
Le Laboratoire d'Excellence LIO regroupe des équipes de quatre laboratoires rattachés à l’Université Lyon 1 : le CRALº, l’IPNL¹, le LGL-TPE² et le LMA³.
 

Le Centre de Recherche Astrophysique de Lyon (CRAL) 

Le CRAL est porteur de l’organisation de la conférence internationale EWASS 2019 qui contribuera à une large visibilité de la recherche en astrophysique menée à Lyon.
 
Le CRAL développe des projets instrumentaux pour les grands observatoires internationaux, au sol et spatiaux. Il travaille en particulier pour le Very Large Telescope et l’European Extremely Large Telescope de l’ESO et pour l’ESA. Il participe ainsi aux grandes missions scientifiques dédiées à l’observation et à l’étude de notre Univers.

Récemment par exemple, grâce aux images du télescope spatial Hubble, un astronome du CRAL a collaboré à la découverte de l’étoile individuelle la plus distante jamais observée : l’étoile bleue Icare dont la lumière a mis neuf milliards d'années pour venir jusqu’à nous ! 

Les équipes du CRAL étudient également, tant par des développements de modèles théoriques qu’en réalisant des simulations numériques :
1) la formation et l’évolution des galaxies et des grandes structures, la nature de l’énergie noire et de la matière noire, 
2) la haute résolution angulaire (HRA), depuis la R&D au niveau instrumental et du traitement du signal jusqu’à l’exploitation astrophysique d’instruments HRA, 
3) la structure et formation stellaire et planétaire.



Images du télescope Hubble. À gauche, l’amas dans lequel a été observée l’étoile Icare. À droite, zoom avec l’apparition, en 2016, de l’étoile Icare dans cet amas (flèche). Celle-ci était invisible dans les observations de 2011. © NASA, ESA, and P. Kelly (University of Minnesota)

Le Laboratoire de Géologie de Lyon - Terre, Planètes, Environnement (LGL-TPE)

Comprendre la formation de la Terre et de son évolution mais aussi l’apparition de la vie et de son développement : tel est l’objectif du LGL-TPE. Pour l’atteindre, le laboratoire s’intéresse notamment à la formation du Système solaire et à l’exobiologie : il « explore » les autres planètes. Une équipe du LGL-TPE a par exemple contribué au choix du site d’atterrissage martien de la mission Exomars 2020 visant à rechercher des traces de vie sur la planète Mars. 

Un prototype de rover martien testé dans le désert d’Atacama au Chili. ©ESO/G. Hüdepohl (atacamaphoto.com)

 

Observatoire de Lyon : le CRAL et le LGL-TPE font partie de l'Observatoire de Lyon. Cet « observatoire des sciences de l'univers » (OSU) réalise d’importants travaux de recherche en sciences de l’Univers et scrute en permanence le ciel dans le cadre de l’observation de phénomènes naturels et anthropiques. 

  

Observatoire de Lyon © Eric Le Roux – Direction de la communication Université Lyon 1
 

L’Institut de Physique Nucléaire de Lyon (IPNL)

L’origine de la masse et de l’énergie de l’Univers est l’une des grandes énigmes de l’astrophysique et de la cosmologie. Pour l’élucider, l’IPNL participe à de grands projets internationaux visant à mieux comprendre la matière noire et l’énergie noire. En matière de cosmologie, des travaux menés à l’IPNL ont par exemple permis de dévoiler la plus grande cartographie de l’Univers, montrant les mouvements de la matière noire, dans un rayon d’un milliard d’années-lumière autour de nous !
 
L’IPNL s’intéresse aussi à l’étude des neutrinos : particules constituant à ce jour la seule indication ouvrant une fenêtre sur la physique au-delà du modèle standard.


©ESA/Hubble/NASA

 

Le Laboratoire des Matériaux Avancés (LMA)

Spécialisé dans l'étude, la réalisation et la caractérisation de couches minces réalisées par différents procédés sous vide, le LMA a réalisé les miroirs de grands instruments de détection des ondes gravitationnelles : VIRGO et Advanced LIGO. Le LMA a ainsi réalisé les huit miroirs nécessaires aux deux interféromètres Advanced LIGO : instruments ayant permis en 2016 la première détection directe d'ondes gravitationnelles ainsi que la première observation de la fusion d'un binaire de trous noirs. 100 ans après la prédiction des ondes gravitationnelles par Einstein, cette découverte majeure a inauguré une nouvelle ère pour l'astronomie. 
 
 
Vue aérienne du détecteur Virgo © The Virgo collaboration — The Virgo collaboration, CC0

 

Formation

Ce sont sur ces savoirs et savoir-faire que s’adossent les enseignements dispensés à Lyon 1. En parallèle de leurs activités de recherche, les enseignantes-chercheuses et enseignants-chercheurs de ces laboratoires assurent en effet une mission de formation à Lyon 1. Ainsi, les étudiantes et étudiants de l’Université se forment auprès des acteurs et actrices directs des sciences de l’Univers.





ºCentre de Recherche Astrophysique de Lyon (Université Lyon 1 / CNRS / ENS de Lyon)
¹Laboratoire de Géologie de Lyon - Terre, Planètes, Environnement (ENS de Lyon / CNRS / Université Lyon 1)
²Institut de Physique Nucléaire de Lyon (CNRS / Université Lyon 1)
³Laboratoire des Matériaux Avancés (CNRS / Université Lyon 1)
 


Publié le 28 mai 2019 Mis à jour le 7 juin 2019