Communiqué / Publication


Un pas vers la prévention des maladies liées au collagène

le 21 septembre 2012

Une équipe franco-anglaise, menée par des chercheurs de l'Institut de Biologie et Chimie des Protéines (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1), vient de déterminer la structure 3D de l'extrémité terminale du procollagène, protéine précurseur du collagène, l'une des plus abondantes protéines de l'organisme.

Appelé C-propeptide, ce domaine (partie de la protéine) joue un rôle extrêmement important dans l’assemblage du collagène dont le dysfonctionnement peut conduire à des maladies graves, voire mortelles. Ces travaux sont publiés le 23 septembre 2012 dans la revue Nature Structural and Molecular Biology.
Publié le 21 septembre 2012 Mis à jour le 14 mars 2013