Communiqué / Publication


Un nouveau marqueur pronostique du cancer du sein

Les chercheurs Pascale Cohen et Julie Vendrell (Equipe L Corbo), du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (Université Claude Bernard Lyon 1 / Inserm U1052 / CNRS / Centre Léon Bérard / Direction : Alain Puisieux) ont identifié le marqueur ZNF217 comme un nouveau marqueur de mauvais pronostic du cancer du sein.

Les chercheurs ont montré que, chez les patientes atteintes de cancer du sein, la présence du marqueur ZNF217 pouvait permettre d’identifier celles qui ont un risque élevé de rechuter. Ils ont en effet  démontré que de forts niveaux de ZNF217 étaient associés à des rechutes plus fréquentes car cette protéine induit un mécanisme qui rend la tumeur plus agressive et favorise le développement spontané de métastases. Les chercheurs ont validé ce constat à partir de plusieurs cohortes indépendantes de patientes (2600 patientes au total).
Publié le 13 juillet 2012 Mis à jour le 14 mars 2013