Entités de recherche et plateformes technologiques

L’activité scientifique de l’Université Claude Bernard Lyon 1 se déploie au sein de 79 entités de recherche (62 laboratoires de recherches et 17 structures fédératives), réparties entre trois grands secteurs : sciences et technologies (ST), sciences de la vie et de l’environnement (SVE), sciences humaines et sociales (SHS).

L'université héberge également de nombreuses plateformes technologiques. Supports indispensables à la recherche, ces ressources scientifiques de pointe favorisent les échanges entre les chercheuses et chercheurs et leurs structures de recherche.
Recherche avancée

Laboratoires de recherche

 

Structures fédératives

Ressources technologiques

Les dernières actus scientifiques

  • Communiqué / Alerte presse
    [Covid-19] De nouvelles informations sur le cycle infectieux du virus

    Une nouvelle étude publiée dans la revue Cellular and Molecular Life Sciences impliquant des chercheurs du CIRI apporte de nouveaux éléments sur les étapes précoces et tardives du cycle infectieux du virus.

    Lire la suite
  • Communiqué / Alerte presse
    Lyon 1 signe la déclaration DORA

    En signant la déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche aux côtés de plus de 600 organisations internationales, l’Université Lyon Claude Bernard Lyon 1 confirme son engagement en faveur d’une politique de science ouverte à l’université.

    Lire la suite
  • Evènement / Annonce
    InfectioTron, une approche de santé globale intégrée et multidisciplinaire des maladies infectieuses

    Le projet InfectioTron, coordonné par l’Université Claude Bernard Lyon 1 avec 7 autres partenaires, est lauréat de l’appel à manifestations d’intérêt (AMI) Equipements Structurants pour la Recherche (E.S.R. : EQUIPEX+). Il vise à développer l’écosystème lyonnais pour mettre en œuvre le concept de « One Health » dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

    Lire la suite
  • Publication scientifique
    ALMA observe une galaxie lointaine en train de mourir

    Les galaxies commencent à "mourir" lorsqu'elles cessent de former des étoiles, mais jusqu'à présent, les astronomes n'avaient jamais clairement entrevu le début de ce processus dans une galaxie lointaine. Grâce à ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array), dont l'Observatoire Européen Austral (ESO) est partenaire, les astronomes - dont un chercheur du CRAL - ont vu une galaxie éjecter près de la moitié de son gaz nécessaire à la formation d'étoiles. Cette éjection se produit à un rythme effarant, qui équivaudrait à 10 000 fois la masse du soleil de gaz par an - la galaxie perd rapidement son combustible pour fabriquer de nouvelles étoiles. L'équipe pense que cet événement spectaculaire a été déclenché par une collision avec une autre galaxie, ce qui pourrait amener les astronomes à repenser la façon dont les galaxies cessent de donner vie à de nouvelles étoiles.

    Lire la suite