Au centre de la Chine, le berceau de la vie animale

Entretien avec un paléontologue qui retrace les débuts de la vie animale. Ces dernières investigations l'on conduit dans la province de Shaanxi, en Chine.

Jean Vannier est paléontologue au Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes, environnement. Sa dernière mission de terrain, juste avant la pandémie, l’a mené dans la province de Shaanxi, qui abrite les plus vieux fossiles d’une période clé de l’évolution animale. Il nous raconte sa collaboration avec le laboratoire de Xi’an.
 
Comment devient-on paléontologue ?

Certainement, le point de départ est la fascination exercée par les fossiles eux-mêmes, parfois vieux de centaines de millions d’années et seuls témoins de nos lointaines origines. Lorsque j’étais lycéen, je suis allé à la recherche de ces fossiles. La Mayenne – et le Massif Armoricain en général – est une région de prédilection car des roches fossilifères très anciennes y affleurent quasiment partout. Ensuite il faut passer aux choses sérieuses et étudier les sciences de la Terre à l’université. C’est le parcours obligé. Dans mon cas la biologie m’a beaucoup apporté, car elle permet d’établir un lien plus intime entre le monde vivant actuel et passé.

[À lire sur Sciences pour tous]

Publié le 24 février 2022