A l'affût de la marmote alpine

Nous avons suivi Sylvia Pardonnet, technicienne écologue au laboratoire LBBE, qui participe à un vaste projet scientifique mené dans le parc de la Vanoise sur la marmotte alpine.

En été, le parc de la Vanoise fait le bonheur des randonneurs. En arpentant le sentier, le long d’un cours d’eau qui traverse cette vallée montagneuse, un cri strident s’élève soudain. Vous êtes prévenu·e, vous entrez sur le territoire de la marmotte alpine !

Ces boules de poils joufflues sortent depuis la fin du printemps de leur hibernation et sont facilement visibles sur les bords de sentiers. Plus rare est d’apercevoir leurs marmottons, qui au début de l’été font leurs premiers pas hors du terrier. Mais la femelle veille, dressée de toute sa hauteur au-dessus des fleurs, ou sur un rocher, et alertera à la moindre intrusion sur son territoire bien délimité.

Limite que des scientifiques du Laboratoire de biométrie et biologie évolutive (LBBE) à Lyon vous invitent aussi à ne pas dépasser, pour ne pas les déranger dans leur étude de la sociologie de la marmotte alpine.

Lire l'article complet sur Sciences pour tous

Publié le 4 octobre 2021