Partenariat / Accord, <Libellé inconnu>


Une levée de fonds réussie pour la société ENYO Pharma

La société ENYO Pharma, créée en janvier 2014 par des chercheurs de l’Inserm et de l’université Claude Bernard Lyon 1 soutenus par Inserm Transfert Initiative et deux investisseurs issus de l’industrie pharmaceutique, vient de clore une levée de fonds de 22 millions d’euros auprès d’investisseurs privés, Sofinnova Partners, Morningside, Bpifrance et Inserm Transfer Initiative.

Fondateurs scientifiques de la société ENYO Pharma

Fondateurs scientifiques de la société ENYO Pharma


La société a acquis la licence de plusieurs brevets déposés par Inserm Transfert pour développer des traitements contre des maladies virales aiguës ou chroniques. Ces brevets concrétisent plus de 10 ans de recherche de l’équipe dirigée par Vincent Lotteau, directeur de recherche à l’Inserm, et Patrice André, professeur à l’Université Claude Bernard Lyon1 et praticien hospitalier aux Hospices Civils de Lyon (HCL). Cette équipe fait partie du Centre International de Recherche en Infectiologie (CIRI), centre de recherche sous quadruple tutelle de l’Inserm, du CNRS, de l’ENS de Lyon et de Lyon 1,  situé sur le campus de Lyon Gerland.

Ce travail a été principalement financé par l’ANRS, le Fond Unique Interministériel (FUI) et l’Inserm. La connaissance exhaustive de l’interactome entre les protéines virales et les protéines de l’hôte et le développement d’outils bioinformatiques pour gérer ces connaissances ont permis à cette équipe d’identifier des cibles cellulaires d’intérêt dans le traitement de pathologies virales comme l’hépatite B ou la grippe. L’approche thérapeutique s’appuie sur la perturbation des interactions entre les protéines virales et cellulaires et le contrôle de certaines fonctions cellulaires indispensables à la réplication virale. Le développement le plus avancé concerne l’hépatite B pour laquelle l’équipe a montré que la modulation du métabolisme des sels biliaires avec un agoniste de FXR permet d’inhiber la réplication du virus.

Le potentiel de l’approche, qui s’étend au delà des infections virales, avait incité ces chercheurs avec deux anciens membres de l’équipe, Benoît de Chassey et Laurène Meyniel, à créer une société avec l’objectif d’amener des molécules innovantes en clinique. Deux entrepreneurs de l’industrie pharmaceutique, Jean-Jacques Garraud et Jacky Vonderscher, avaient alors rejoint l’équipe pour fonder ENYO Pharma dont Jacky Vonderscher a pris la présidence. La complémentarité des fondateurs a favorisé le développement rapide d’ENYO Pharma et le succès de la levée de fonds va permettre de démarrer les essais d’un agoniste de FXR dans l’hépatite B chronique avec une phase I au deuxième semestre 2016.

www.enyopharma.com

Publié le 4 mars 2016 Mis à jour le 7 octobre 2016