Communiqué / Alerte presse


Ouverture d’un nouveau master international One Health !

Le master international One Health: Managing Health of Populations, dispensé entièrement en anglais, ouvrira ses portes en septembre 2022. Intégré au parcours de master 2 de la mention « Santé Publique » de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et co-habilité par VetAgro Sup, il s’adresse aux étudiants et professionnels français et internationaux souhaitant avoir une vision globale des synergies entre santé humaine, animale et environnementale dans une approche One Health. Ce nouveau parcours est porté par la Chaire industrielle en Santé Publique Vétérinaire[1], l’Université Claude Bernard de Lyon 1 et VetAgro Sup.

Prévenir ou maîtriser des risques sanitaires, que ce soit dans la perspective de leur survenue ou en urgence, en situation de crise ou non, nécessite de prendre des décisions notamment de choisir et mettre en œuvre des actions. Ces décisions doivent s’appuyer sur l’analyse préalable de leurs conséquences éco épidémiologiques, socioéconomiques et politiques. Le concept One Health est une approche transdisciplinaire visant l’analyse des questions complexes de santé et l’élaboration de réponses adaptées. En tenant compte des interconnexions entre les personnes, les animaux, les végétaux et leur environnement, il donne une compréhension holistique de situations sanitaires critiques.

Ce nouveau parcours vise l’acquisition de compétences transdisciplinaires (notamment en épidémiologie, biostatistiques, socio-économie, règlementations internationales, biodiversité et santé), pour anticiper, prévenir et gérer les crises sanitaires : depuis la construction sociale des risques, leur évaluation à leur gestion. Les apprenants mettront à profit ces compétences au cours de cas d’étude, puis de mises en situation illustrant des problématiques complexes en santé dans lesquels ils devront tour à tour évaluer, décider et agir selon l’approche One Health.

Grâce à ce programme, qui s’appuie sur un large réseau d’intervenants et de partenaires européens et internationaux, les étudiants apprendront notamment à :

  • Connaître l’origine et le contexte d’émergence des maladies infectieuses à l’interface entre l’homme, l’animal et l’environnement et évaluer leurs conséquences sanitaires, socio-économiques et politiques
  • Appréhender les données mobilisées dans les politiques de santé, maîtriser les outils spécifiques en épidémiologie, biostatistique et modélisation pour l’évaluation du risque avant ou au cours des crises
  • Appréhender les ressorts d’une gouvernance « One Health » aux échelles internationale, nationale et locale
     

Le premier semestre de ce master possède un tronc commun (21 ects) puis permet le choix entre 2 options (9 ects) « Evaluating risk for decision » ou « Managing crisis ». Le deuxième semestre est consacré au stage en entreprise qui donne lieu à un mémoire technique ou un article scientifique avec soutenance orale.
 

Qui peut préparer ce diplôme ?

Ce diplôme s’adresse à un large public national et international, sur 2 niveaux :

  • Les étudiants titulaires, au minimum, d’un diplôme de première année de Master (M1) ou d’un diplôme national/international équivalent en médecine, pharmacie, économie, sciences biologiques, écologie, sciences sociales, des étudiants vétérinaire et ingénieurs agronomes ainsi quedes ISPV (inspecteur de santé publique vétérinaire) et des IPEF (ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts), .
  • Les professionnels souhaitant développer leurs compétences et justifiant d’une expérience professionnelle dans les disciplines précitées pour obtenir une équivalence : vétérinaires officiels, médecins, pharmaciens, cadres de santé, directeurs d’établissements de santé, gestionnaires de la qualité et des risques, économistes, juristes.
     

Quels débouchés ?

Les débouchés sont divers, ils englobent les types de professionnels menés à faire de l’évaluation des risques ou de la gestion de ces risques.

  • En formation initiale : ingénieur de la santé, ingénieur d’étude, ingénieur agriculture environnement, chercheur et/ou enseignant chercheur après une poursuite d’études doctorales, inspecteur en santé publique vétérinaire.
  • En formation continue : promotion en interne, cadre supérieur de la recherche, management…
     

Infos pratiques

Formation d’un an, dispensée entièrement en anglais

4 mois de formation et 4 à 6 mois de stage au minimum

Un tronc commun et 2 orientations possibles : évaluateur de risques ou gestionnaire de risques

Interventions, conférences, mises en situation et exercices de terrain

Vous avez une question ? master-oh@vetagro-sup.fr
 

Calendrier

Candidatures ouvertes d’avril à juin

Rentrée en septembre 2022

Responsables du cours : Thibaud Porphyre, Sylvie Mialet et Florence Ayral

Ingénieur pédagogique : Chloé-Louise Morbois
 

En savoir plus

Site du Master : http://chaire-vph.vetagro-sup.fr/formations/master-oh-mhp/

Pour candidater : http://chaire-vph.vetagro-sup.fr/formations/master-oh-mhp/
 
Publié le 15 mars 2022