Campus, Sciences et Technologies


LEDERER : le nouveau bâtiment du Quartier de la Chimie

Construit dans le cadre du projet Lyon Cité Campus, le nouveau bâtiment LEDERER héberge depuis le mois de mars six équipes de l’Institut de Chimie et de Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (ICBMS) aux côtés de trois plateformes techniques. Le Quartier de la Chimie du campus LyonTech-la Doua de Lyon 1 renforce ainsi son attractivité en accueillant ce nouveau lieu de mutualisation de compétences et d’équipements pour la Chimie et la Biochimie et d’échanges scientifiques.

Un projet du Plan Campus

Six équipes de l’Institut de Chimie et de Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (laboratoire Lyon1 / CNRS / CPE / INSA Lyon) et trois plateformes techniques viennent d’emménager dans le nouveau bâtiment du Quartier de la Chimie de Lyon 1. Nommé d’après le biochimiste Edgar LEDERER, spécialiste de l’isolement et de la caractérisation des substances organiques naturelles, ce nouveau site s’inscrit dans le cadre du Plan Campus. Sur le site de LyonTech-la Doua, le Plan Campus consiste notamment à réhabiliter et moderniser les quartiers scientifiques : la plus importante des opérations du projet Lyon Cité Campus. LEDERER compte parmi les 22 bâtiments concernés par ce plan qui touchera au total 140 000 m².

Depuis le mois de mars dernier, les équipes du bâtiment LEDERER s’installent progressivement et les recherches et analyses y ont déjà commencé. Le déménagement des produits chimiques et équipements a été effectué par une entreprise spécialisée. Dès le mois de juin, tout le site sera complétement opérationnel.


Couloir du nouveau bâtiment LEDERER.

Équipes de recherche et plateformes techniques réunies

Au sein du nouveau bâtiment Edgar LEDERER, l’ICBMS travaille autour des cinq axes :

  • La méthodologie de la synthèse organique actuelle
  • La chimie verte et durable
  • Les biomolécules et la chimie médicinale
  • Les mécanismes biochimiques et enzymatiques
  • Les outils pour la médecine et la biologie

Depuis 2015, une équipe de Chimie théorique pour la modélisation et les calculs théoriques complète l’institut. Ainsi les activités de l’ICBMS s’étendent de la recherche fondamentale en chimie et biochimie aux applications thérapeutiques (outils diagnostiques) et à l’impression 3D.

Auprès des équipes de recherche, LEDERER réunit aussi trois plateformes ou centres communs :

  • Le Centre Commun de spectrométrie de masse qui vient, grâce aux fonds européens FEDER, de s’équiper d’un nouveau spectromètre de masse au service de la recherche auprès des équipes académiques ou de l’industrie.
  • Le Centre Commun de RMN qui fournit à toute la communauté scientifique universitaire et industrielle de la région lyonnaise des analyses en RMN grâce à ses 4 spectromètres.
  • La chimiothèque, connectée à la chimiothèque nationale du CNRS, qui assure le lien avec les équipes de chimistes de l’ICBMS et les chercheurs susceptibles de découvrir en particulier une activité biologique dans le cadre de projets nationaux ou internationaux.

Objectifs de la mutualisation

Le projet permet de rassembler dans un même périmètre du Quartier de la Chimie les 170 personnels de l’ICBMS et des plateformes qui l’accompagnent. Ce regroupement géographique d’équipes de recherche et de centres communs pour la chimie et la biochimie permet la mutualisation :

  • de compétences et de moyens humains, avec par exemple la formation d’un pôle de gestion unique;
  • d’équipements et de moyens techniques.

Ce regroupement permet aussi aux chercheurs d’obtenir quasi instantanément les résultats d’analyses d’échantillons effectuées par les plateformes.

Enfin, cette mutualisation vise à faciliter les échanges scientifiques, en interne comme avec l’extérieur. C’est dans cet objectif qu’un amphithéâtre dédié aux séminaires, colloques et congrès scientifiques a été aménagé au sein du bâtiment LEDERER.


L'amphithéâtre dédié aux échanges scientifiques. 

Visite guidée

Haut de 4 étages, LEDERER abrite 5 040m2 de plancher. Au rez-de-chaussée, le grand hall d’accueil est attenant à l’amphithéâtre. La salle de convivialité, les services administratifs et les centres communs occupent également ce niveau du bâtiment. Aux étages, se trouvent la salle de réunion équipée pour les visio-conférences et les laboratoires avec d’un côté les bureaux, de l’autre les salles d’expériences. C’est au dernier étage que se situe la chimiothèque.

Les spécificités du bâtiment

  • Sécurité optimale : L’aménagement et les équipements du bâtiment LEDERER ont été conçus pour être en parfaite adéquation avec les normes de sécurité actuelles.
  • Architecture moderne : Miroir, verre et béton, minéral et végétal, gris, argenté et jaune vif : LEDERER mixe les opposés, créant une dualité intérieur-extérieur omniprésente avec son architecture contemporaine et l’œuvre d’art de son hall d’accueil.
  • Développement durable : Isolement thermique optimal, végétalisation des annexes, chauffage recyclant l’énergie des centres de calculs de mathématiques et de physique : la construction du bâtiment s’intègre dans un projet de développement durable.

Un site attractif

En renforçant l’attractivité du Quartier de la Chimie du campus LyonTech-la Doua, la construction de ce nouveau site de recherche permettra d’accueillir de nouvelles équipes de recherche et de nouveaux étudiants. À Lyon 1 cet accueil, concernent principalement les étudiants des masters de biochimie et de chimie et du master international Synthesis, Catalysis and Sustainable Chemistry dispensé exclusivement en anglais.


Façade du bâtiment LEDERER.






Crédit photos : Eric Le Roux / Direction de la communication - Université Lyon 1

 

Publié le 26 avril 2018