Distinction / prix


Le Professeur Pierre Miossec élu à l’Association of American Physicians

Professeur à l’Université Claude Bernard Lyon 1, Pierre Miossec vient d’être élu à l’Association of American Physicians (AAP). La cérémonie de remise du prix s’est tenue le 6 Avril 2019 à Chicago lors de la réunion annuelle de l’AAP. Cette élection prestigieuse récompense Pierre Miossec pour son activité de recherche sur le rôle des cytokines dans les maladies inflammatoires, plus précisément pour avoir été le premier à montrer le rôle de l'interleukine-17 dans ces maladies. Cette découverte est à l’origine de la mise sur le marché de trois inhibiteurs biologiques de l’interleukine-17 ayant déjà montré des résultats importants dans trois maladies inflammatoires. Avec cette distinction, qui reconnaît la contribution de la recherche clinique française, Pierre Miossec devient le 3e Français honoré par l’association.

Professeur d’immunologie clinique, classe exceptionnelle, à l’Université Lyon 1, le Docteur Pierre Miossec s’intéresse aux effets locaux et systémiques de l’inflammation chronique. Son travail a toujours associé les soins aux patients atteints de maladies inflammatoires et auto-immunes à la recherche sur les mêmes sujets. 
Auteur de plus de 300 articles, il a été le premier à identifier les propriétés destructrices sur l’os de l’interleukine 17 (IL-17) et à introduire le concept de sa production par un nouveau sous-ensemble de cellules lymphocytes T. Cette contribution est à l’origine de nombreux nouveaux médicaments et développements cliniques, menant à l’approbation par la Food and Drug Administration (FDA, Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) et l’European Medicines Agency (EMA, Agence européenne des médicaments) de trois inhibiteurs biologiques de l’IL-17, déjà validés dans trois maladies inflammatoires.  
 
Pierre Miossec élu à l'Association of American Physicians le 6 avril 2019 à Chicago.

Son parcours : 

Pierre Miossec commence sa carrière en tant qu’interne en médecine et rhumatologie, à l’hôpital universitaire de Brest où il obtient son diplôme de médecin en 1983. De 1983 à 1985, ses recherches, menées à l’Université du Texas à Dallas avec le Pr Morris Ziff, le conduisent à s’intéresser au rôle des cytokines dans la polyarthrite : il est le premier, en interaction avec le Dr Charles Dinarello, à identifier l’interleukine 1 dans le liquide synovial des patients atteints de polyarthrite. Pierre Miossec travaille ensuite sur les fonctions anormales des lymphocytes T dans la polyarthrite, et édite un livre sur le sujet. De 1985 à 1989, il est assistant à l’Université de Montpellier et obtient son doctorat en immunologie en 1987 au centre de Marseille-Luminy. De 1989 à 1996, il est maître de conférences à l’Université Claude Bernard Lyon 1. En 1996, il y est nommé Professeur d’immunologie clinique. Depuis 2002, il dirige l’unité de recherche immuno-génomique et inflammation (Université Claude Bernard Lyon 1/HCL). Cette unité petite par la taille mais à la production scientifique soutenue, est cependant menacée de disparition.
 

Distinctions :

En 1995, Pierre Miossec obtient le prix Robecchi de l’EULAR pour la recherche en rhumatologie, et en 2010 le prix Carol Nachman, le prix le plus prestigieux en rhumatologie, pour ses contributions sur l’IL-17. Il se voit par la suite remettre le prix de la Fondation Guillaumat-Piel de la Fondation pour la recherche médicale (2012), le prix Jean Dausset de la Société française d'immunologie (2013), le Leon Kochman lecture prize de l'University of Maryland (2013), le Distinguished Basic Investigator Award de l'American College of Rheumatology (2015), le Gerald Weissmann Prize de la New York University (2016). En 2011, il est élu membre senior de l’Institut Universitaire de France et en 2016, membre correspondant de l’Académie Nationale de Médecine. Il est professeur invité à la Harvard Medical School depuis 2014. En 2019, il a donc été élu membre de l’Association of American Physicians.
 
Publié le 18 avril 2019