Evènement / Annonce


Lancement du projet Erasmus+ CHAISE

L’Université Claude Bernard Lyon 1 lance le projet Erasmus+ CHAISE pour "concevoir la stratégie européenne pour les compétences en blockchain" : une technologie innovante de stockage et de transmission d'informations. Il s’agit de l’une des six Alliances Sectorielles pour les compétences* du Programme Erasmus+ approuvées par la Commission Européenne.

Logo CHAISE
Logo CHAISE

Le projet CHAISE vise à développer une nouvelle stratégie de développement des compétences pour combler au manque de talents dans les technologies de la blockchain et des Distributed Ledger Technologies (base de données décentralisée gérée par plusieurs participants), à travers l'Europe. L’initiative a été officiellement lancée, du 18 au 20 novembre 2020, avec sa première réunion de projet.
 

Former des spécialistes de la blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d'informations sans organe de contrôle. Techniquement, il s'agit d'une base de données distribuée dont les informations envoyées par les utilisateurs et les liens internes à la base sont vérifiés et groupés à intervalles de temps réguliers en blocs, formant ainsi une chaîne. L'ensemble est sécurisé par cryptographie. Cette innovation technologique a récemment acquis une importance considérable, avec une pénétration dynamique de la technologie blockchain dans tous les secteurs de l'économie de l'Union Européenne (banques, services financiers et gouvernementaux).

L’offre de formations sur la blockchain s’avère actuellement insuffisante. L’un des objectifs du projet CHAISE, lancé par l’Université Claude Bernard Lyon 1, consiste à enrichir cette offre. Le projet de quatre ans développera un programme de formation certifié pour la blockchain et les Distributed Ledger Technologies (DLT) et le tout premier profil professionnel de « spécialiste de la blockchain ».
 

Un consortium européen

Coordonné par Parisa Ghodous, Professeure au sein du département d’informatique de l'Université Lyon 1, le consortium du projet est composé par 23 partenaires bénéficiaires et cinq partenaires associés : leaders européens et mondiaux de la blockchain et des DLT, partenaires académiques, industriels et organisations et communautés sectorielles, principaux acteurs de l'innovation « blockchain » et du développement des compétences. Quinze pays européens au total sont représentés.

Le consortium développant actuellement sa présence sur les réseaux sociaux et sur un site web dédié, vous retrouverez bientôt plus d’informations en ligne !

Pour plus d’informations : parisa.ghodous-shariat-torbaghan@univ-lyon1.fr


 

* Les Alliances sectorielles pour les compétences (Sector Skill Alliances) ont pour objectif de combler les lacunes et inadéquations des compétences d’un ou plusieurs profils professionnels, en identifiant les besoins du marché du travail et la demande de nouvelles compétences, ou en améliorant les systèmes d’EFP initiaux et continus aux besoins sectoriels du marché du travail.
 

Lire également l’article sur le projet BLISS.

Publié le 28 janvier 2021