Evènement, Sport


L'amphithéâtre de l'UFR STAPS renommé en hommage à Pierre Arnaud

C’est avec tristesse que nous apprenions en septembre dernier, la disparition de Pierre Arnaud, professeur de l’UFR STAPS. Mardi 27 juin, un hommage lui a été rendu à l’amphithéâtre de l’UFR STAPS, renommé en son nom. En présence du Président de l’Université Claude Bernard Lyon 1, Frédéric Fleury, une plaque commémorative a été dévoilée. Pierre Arnaud a été un acteur majeur dans l’institutionnalisation de la recherche en sport, et a mené de nombreuses actions et heures d’enseignements pour y parvenir.

Fondateur du CRIS

Professeur certifié d’EPS, Pierre Arnaud débute sa carrière en enseignant le rugby, l’athlétisme, ou encore la natation. Durant cette même période, une formation STAPS émerge, mais n’est pas intégrée aux universités. Très vite, il décide de suivre une formation en Sciences de l’Education mais également en histoire, matières qu’il enseignera dans un second temps. Une fois l’UFR STAPS créée et rattachée aux universités, Pierre Arnaud est alors devenu le premier maître assistant puis le premier professeur des Université STAPS à Lyon.

Dans cette continuité, il fonde en collaboration avec Jean Camy, le Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport (CRIS) en 1983. Ce laboratoire et plus particulièrement Pierre Arnaud a permis d’impulser des recherches novatrices dans le domaine de l’histoire de l’éducation physique scolaire. Aujourd’hui, il reste une référence pour les concours du CAPEPS ou encore pour l’agrégation d’EPS.

Historien du sport

En parallèle, il travaille notamment sur l’histoire des disciplines sportives, la genèse et la diffusion des sports en France (et à Lyon), la géopolitique sportive (Jeux Olympiques) et bien d’autres sujets. Tous ces aspects seront prochainement disponibles dans un ouvrage dirigé par Jean Saint-Martin, de l’Université de Strasbourg, lui-même ancien membre du CRIS.

En résumé, Pierre Arnaud est l’un des pionniers en matière d’histoire du sport et de l’éducation physique, à l’origine du « Carrefour d’Histoire des Sports », dont la 16ème édition s’est tenue à Lyon en 2014. A cette occasion, il a été décoré de la médaille d’or de la Jeunesse et des Sports.

Son engagement et sa persévérance continueront de faire progresser les recherches en sciences du sport et resteront dans les mémoires au travers cette plaque commémorative, symbole de son implication.

Photo : ©Eric Le Roux > Direction Communication

Publié le 29 juin 2017 Mis à jour le 5 juillet 2017