Communiqué / Publication


Infections respiratoires : Nouveaux traitements thérapeutiques innovants

Signia Therapeutics, Cynbiose et le laboratoire académique de Virologie et Pathologie Humaine – VirPath (CIRI / Université Lyon 1 / INSERM / CNRS / ENS de Lyon) annoncent le lancement du projet METABIOSE.

Ce projet est lauréat de l’appel à projet R&D Booster 2019, soutenu par le fonds Régional d’Innovation de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le projet METABIOSE a pour objectif de faire avancer le développement de nouveaux traitements thérapeutiques dans le domaine des infections respiratoires dans le cadre d’une collaboration unique entre une biotech à la technologie de rupture, une société de service innovante et un laboratoire d’excellence académique.


Les infections respiratoires aigües sont les premières causes de mortalité parmi les maladies transmissibles, avec une estimation de 3,9 millions de décès dans le monde chaque année selon l’OMS. Parmi ces infections, les pneumopathies et bronchiolites causées par le virus respiratoire syncytial (hRSV) ou le métapneumovirus humain (hMPV) génèrent de très nombreuses hospitalisations chez les personnes à risque, chez qui les infections sont sévères et représentent notamment la première cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans. L’absence aujourd’hui de traitement thérapeutique efficace et de vaccin contre ces virus pathogènes, contribue également à la prévalence de surinfections bactériennes et l’émergence récurrente de résistances aux antibiotiques. Les infections respiratoires représentent un coût économique directe de 10 milliards $ (80 milliards $ en coûts indirects).

Le projet METABIOSE vise à mettre au point et caractériser un modèle translationnel d’infection à métapneumovirus (hMPV) dans le but de valider en préclinique un médicament repositionné comme inhibiteur des pneumovirus et issu du portefeuille de Signia Therapeutics, ainsi que son nouveau mode de délivrance par nébulisation via un dispositif médical agréé. Sur le plan médical et sociétal, ce projet contribuera de manière significative au développement d’un futur traitement contre les bronchiolites et pneumopathies à pneumovirus qui fait défaut aujourd’hui.

« Le projet METABIOSE va permettre à Signia Therapeutics d’atteindre un stade de validation préclinique essentiel pour son candidat médicament repositionné dans le traitement des infections à pneumovirus. Cette étape très importante de création de valeur va ainsi permettre de renforcer le dossier préclinique du candidat médicament dans un modèle translationnel pertinent et essentiel pour la validation de son mode de délivrance par nébulisation. », indique Philippe Personne, Président de Signia Therapeutics. « Nous nous réjouissons du soutien appuyé de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour ce projet METABIOSE qui ouvre ainsi des perspectives concrètes de mise en place d’essais cliniques chez l’homme, un niveau de validation essentiel pour envisager un accord de licence avec un laboratoire pharmaceutique qui assurera les étapes suivantes de développement puis de mise sur le marché du médicament candidat.»

« L’enjeu de ce projet R/D collaboratif est en effet extrêmement important en termes de santé publique, puisqu’il vise à contribuer au développement de traitements innovants et efficaces pour pallier à l’absence actuelle de solution thérapeutique spécifique contre les infections à pneumovirus. Au travers de ce projet, notre laboratoire est aussi particulièrement intéressé par le développement de ce nouveau modèle translationnel d’infection, qui sera très complémentaires à nos modèles existants et nous permettra d’amener plusieurs de nos autres projets de recherche à une étape d’évaluation beaucoup plus avancée et plus pertinente d’un point de vue physiologique», précise Manuel Rosa-Calatrava, co-Directeur du laboratoire VirPath. « Nous sommes très heureux d’être partenaire de Signia Therapeutics et de Cynbiose pour ce projet R&D qui s’inscrit dans une logique de collaboration à forte valeur ajoutée et de mise en oeuvre de programme de recherche translationnelle à visée industrielle entre acteurs publics et privés, renforçant ainsi le positionnement de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans ce domaine au niveau européen et mondial.

« Ce programme de R&D collaboratif dans les infections respiratoires correspond à notre vision du développement de l’innovation et viendra consolider notre offre dans le domaine des maladies infectieuses. Notre connaissance approfondie d’un modèle translationnel préclinique associée à notre capacité d’implémenter des projets de recherche avec des partenaires d’excellence en phase avec les exigences de l'industrie biopharmaceutique, nous permettront d’obtenir rapidement des résultats concrets. » a déclaré Hugues Contamin, PDG de Cynbiose. « Nous sommes très heureux de participer à ce projet qui permet à la fois d’associer les compétences d’acteurs industriels et académiques de la région, de créer de la valeur et de participer activement à la lutte contre les infections respiratoires au niveau mondial. »

 
Publié le 10 décembre 2019 Mis à jour le 18 décembre 2019