Communiqué


Décès du Professeur Michel Jouvet

Michel Jouvet, médecin neurobiologiste, membre de l’Institut et médaille d’Or du CNRS, a consacré ses recherches à l’étude des structures et des mécanismes responsables du cycle veille - sommeil. En 1959 il est le découvreur du « sommeil paradoxal , le « troisième état du cerveau » s’ajoutant à l’éveil et au sommeil lent.

L’Université Claude Bernard Lyon 1 souhaite rendre hommage à Michel Jouvet, un grand scientifique internationalement reconnu qui a joué un rôle majeur dans la montée en puissance des neurosciences lyonnaises et formé plusieurs générations de chercheurs dans son laboratoire INSERM U52 de la faculté de médecine à Rockefeller.

« Sommeil paradoxal », Le Pr Michel Jouvet a ainsi décrit cet état, en raison du paradoxe constaté entre le corps du sujet profondément endormi, inerte, léthargique, en quasi complète atonie musculaire, et son cerveau en très grande activité électrique, comparable à celle du sujet éveillé et actif. Il a identifié par la suite les structures cérébrales responsable de la genèse du stade.

Le Pr Michel Jouvet a également décrit les signes électroencéphalographiques de la "mort cérébrale" dès 1959. Il a ensuite également découvert les propriétés "éveillantes" du modafinil, une molécule encore considérée comme l'un des traitements les plus efficaces de l'hypersomnie et de la narcolepsie. Ses travaux sur la mort subite du nourrisson font encore aujourd’hui référence.

Vous pouvez consulter son parcours : https://sommeil.univ-lyon1.fr/jouvet/fr/index.php ainsi qu’une liste de ses articles sur le sommeil : https://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/listes/fr/jouvet.php

Publié le 4 octobre 2017 Mis à jour le 5 octobre 2017