Communiqué / Alerte presse


Décès du Pr René MORNEX

Les Hospices Civils de Lyon et l'Université Claude Bernard Lyon 1 ont appris avec beaucoup de tristesse le décès du Professeur René MORNEX, survenu le 11 avril 2022 à l’âge de 94 ans.

Professeur et chef du service d'endocrinologie à l'hôpital de l'Antiquaille puis à l'hôpital Edouard-Herriot à Lyon, le Pr René MORNEX a également occupé la fonction de vice-président, puis président suppléant du conseil d'administration des Hospices Civils de Lyon.

Médecin, chercheur et universitaire, René MORNEX était un endocrinologue éminent dont les mérites ont été mondialement reconnus. Il fut un pionnier de l'endocrinologie et plus particulièrement de la neuro-endocrinologie. Il a consacré toute sa carrière à la recherche clinique dans ce domaine. Il a également créé un centre en nutrition humaine internationalement reconnu à l'hôpital Edouard-Herriot.

Directeur de l’unité de recherche Inserm de physiopathologie endocrinienne pendant 15 ans, il a mis au point les outils d'investigation indispensables à une recherche de pointe (dosages radio-immunologiques, développement d'études métaboliques à l'aide d'isotopes radioactifs et d'isotopes stables...).

Ses principaux travaux ont notamment permis de grandes avancées dans : les méthodes de dosages biologiques de l'adrénaline et de la noradrénaline urinaires, et ceux de la TSH, hormone de la glande thyroïde, glande dont il a exploré les fonctions ; le diagnostic du phéochromocytome (affection tumorale parfois maligne se développant à partir des cellules chromaffines de la médullo-surrénale) ; l'étude de la maladie de Basedow (un type d’hyperthyroïdie) ; la régulation de la fonction thyréotrope ; l'exploration clinique fonctionnelle de la thyroïde ; le traitement des adénomes hypophysaires à prolactine.

Il était un spécialiste mondialement reconnu du phéochromocytome et de la maladie de Basedow. Il a été le premier à décrire un cas d'agénésie des cellules testiculaires de Leydig.
René MORNEX a également occupé de nombreuses fonctions qui lui ont permis de donner une impulsion à sa spécialité, à l’enseignement et à la promotion de la recherche clinique. Doyen à la faculté de médecine de Lyon-Est pendant dix ans, il a ensuite été président de la coordination des quatre facultés de médecine de Lyon pendant cinq ans.
Auteur de très nombreuses publications internationales, il était également l'auteur de plusieurs ouvrages didactiques publiés en français qui ont eu un grand retentissement.
Les Hospices Civils de Lyon saluent son engagement et s’associent à la douleur de ses proches, dont son épouse Martine Mornex, son fils le Pr Jean-François Mornex, chef du service de pneumologie à l’hôpital Louis Pradel et vice-président de l’Université Claude Bernard Lyon 1, et son épouse le Dr Caroline Leroux-Mornex, le Pr Françoise Mornex, professeur de radiothérapie-oncologie à l’hôpital Lyon Sud et ses petites filles Laure, Amélie et Lélia.

« Doyen honoraire de la faculté de médecine de Lyon et pionnier de l'endocrinologie, René MORNEX était un professeur reconnu internationalement. Ses recherches ont permis des avancées considérables dans cette spécialité, alors assez méconnue. Il a contribué à faire de Lyon un haut lieu de savoir et de transmission. Il est également l’un de mes prédécesseurs et je comprends, comme lui, l’attachement qui le liait aux HCL. J’ai une pensée émue pour sa famille », Grégory DOUCET, Président du conseil de surveillance des HCL et Maire de Lyon.

« Le Pr René MORNEX fait partie des « grands patrons » qui ont marqué durablement les Hospices Civils de Lyon. Grand chercheur, meneur d’hommes, il a pesé, nationalement et internationalement, sur l’histoire de sa discipline au plan du soin, de l’enseignement et de la recherche. Il s’est aussi impliqué très fortement dans le fonctionnement de l’institution et dans le lien entre les facultés de médecine et les HCL. Son empreinte est forte sur le CHU, qui s’associe à la peine de sa famille et lui témoigne la reconnaissance des équipes hospitalo-universitaires pour son action », Raymond LE MOIGN, Directeur Général des HCL.

« Le Pr René MORNEX a été pour une génération d’enseignants chercheurs dans le domaine de la santé un mentor, un guide bien au-delà de sa discipline l’endocrinologie. Ces PUPH lui sont aujourd’hui redevables de l’exemple qu’il fut pour eux. Il fut aussi un visionnaire dans de nombreux domaines et le CERMEP par exemple (plateforme d’Imagerie de recherche pour les neurosciences et sciences cognitives principalement) n’aurait pas vu le jour il y a maintenant 20 ans sans lui. Il est un des pionniers pour l’ouverture de l’université vers la société, le monde économique, la diffusion de la culture scientifique. L’université Claude Bernard Lyon 1, telle qu’elle est aujourd’hui, lui doit beaucoup », Frédéric FLEURY, Président de l'Université Claude Bernard Lyon 1.

Les obsèques du Pr René MORNEX auront lieu le mardi 19 avril à 10h à la Chapelle de l’Hôtel Dieu, Lyon.
 
Publié le 15 avril 2022