Evènement


Convention de site avec le CNRS : Lyon 1 cosignataire aux côtés des établissements d’enseignement supérieur et de recherche de Lyon Saint-Etienne

L’Université Claude Bernard Lyon 1 vient de signer une convention de site avec le CNRS aux côtés des autres établissements d’enseignement supérieur et de recherche de Lyon Saint-Etienne. À l’occasion de la signature de ce document, qui formalise leurs engagements dans le cadre d’une politique de recherche concertée sur le territoire, le président-directeur général du CNRS a rencontré nos directeurs de laboratoires.

Le 26 juin 2018, le président-directeur général du CNRS, Antoine Petit, était à l’Université Claude Bernard Lyon 1, à l’occasion de la signature d’une convention de site pour Lyon Saint-Etienne dont Lyon 1 est cosignataire. Ce document quinquennal fixe les contours d’une politique scientifique en phase avec le projet IDEXLYON porté par l’Université de Lyon.

Cette politique partagée s’articule autour de trois grands domaines de recherches : sciences et ingénierie ; biologie, santé et société ; sciences humaines et sociales. La convention fait état des forces mobilisées dans ces domaines et souligne la présence de recherches d’excellences dans chacun d’entre eux. Elle souligne également les nombreuses recherches interdisciplinaires présentes sur le site, comme celles menées à Lyon 1 en lien avec les grands enjeux sociétaux actuels et futurs : environnement, lutte contre le cancer… Enfin, la convention précise pour chaque thématique le contexte territorial dans laquelle elle s’inscrit, montrant à la fois la richesse des réseaux existants et l’articulation de cette politique de site avec celle des collectivités.


 © Eric Le Roux / Direction de la Communication Lyon 1

Par cette convention, les signataires s’engagent à se concerter pour attribuer des ressources humaines et financières à ces laboratoires, et à soutenir en priorité la stratégie scientifique du site. La convention mentionne également des objectifs de simplification administrative, de soutien à la mobilité des personnels ou encore de développement à l’international. Elle fixe par ailleurs des règles de fonctionnement dans le domaine de l’information scientifique, du transfert technologique, de la propriété intellectuelle ou encore de la gestion des contrats de recherche (ANR, Europe, entreprise…).

À Lyon 1, une cinquantaine d’unités mixtes de recherche sont en lien avec le CNRS. Le président-directeur général du CNRS a ainsi pu rencontrer certains directeurs de ces UMR, qui font de Lyon 1 un partenaire académique clé du Centre National de la Recherche Scientifique : le premier sur ce site en nombre de laboratoires. Il a également pu découvrir et visiter deux nouveaux sites du campus LyonTech – la Doua qui prendront part aux ambitions du projet IDEXLYON : Axel’One Campus et le nouveau bâtiment LEDERER du quartier de la Chimie. 

Publié le 25 juin 2018 Mis à jour le 5 juillet 2018