Publication scientifique


Trous noirs et étoiles à neutrons : la dernière danse de « couples mixtes »

Une nouvelle pièce vient d’être ajoutée au catalogue des phénomènes cosmiques.

Annoncée par les collaborations Ligo, Virgo et Kagra, il s’agit de la première détection d’ondes gravitationnelles provenant de la fusion « mixte » entre un trou noir et une étoile à neutrons. Cette découverte a été publiée le 29 juin 2021 dans la revue Astrophysical Journal Letters. 

Parmi les 102 signataires de cette publication figurent 8 équipes françaises, impliquant trois laboratoires de l'Université Claude Bernard Lyon 1 : 

  • L'institut lumière matière (ILM - Université Claude Bernard Lyon 1/CNRS)

  • L'institut des nanotechnologies de Lyon (INL - INSA Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1/CNRS/Ecole centrale de Lyon/ CPE Lyon)

  • L'institut de physique des deux infinis (Université Claude Bernard Lyon 1/CNRS)
     

    Télécharger le communiqué de presse CNRS/ESO

     

A propos de la collaboration Virgo
 

La collaboration Virgo est actuellement composée d'environ 690 scientifiques de 15 pays. L'Observatoire gravitationnel européen (EGO) héberge le détecteur Virgo près de Pise en Italie, et est financé par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en France, l'Istituto Nazionale di Fisica Nucleare (INFN) en Italie et Nikhef aux Pays-Bas. Une liste des équipes impliquées dans la collaboration Virgo est disponible sur http://public.virgo-gw.eu/the-virgo-collaboration.
 

Source 
 

Observation of gravitational waves from two neutron star-black hole coalescences, The LIGO Scientific Collaboration, the Virgo Collaboration, and the KAGRA Collaboration, Astrophysical Journal Letters, le 29 juin 2021.

Publié le 5 juillet 2021