Communiqué / Alerte presse


Reprise de souffle face à la COVID-19

Un consortium lyonnais travaille à la validation d’une nouvelle méthode pour détecter la COVID-19 via la caractérisation des molécules présentes dans l’air expiré.

Aussi simple et rapide qu’un éthylotest, cette méthodologie se base sur les incroyables performances d’une nouvelle génération d’instruments. Au-delà de cette pandémie, un nouveau champ pour le dépistage de pathologies respiratoires est en train de voir le jour. Ces travaux sont pilotés par des scientifiques de l’Institut des agents infectieux des Hospices Civils de Lyon, en collaboration avec des scientifiques de l’Institut de recherches sur la catalyse et l'environnement de Lyon (IRCELYON, CNRS / Université Claude Bernard Lyon 1) ; l’Institut des sciences analytiques (ISA, CNRS / Université Claude Bernard Lyon 1) et du Centre international de recherche en infectiologie (CIRI – INSERM/CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/ENS de Lyon).
 
Publié le 30 mars 2021