Publication scientifique


Quand les électrons jouent au ping pong dans des molécules

Les travaux de scientifiques spécialisés dans l'élaboration de matériaux moléculaires magnétiques au LMI ouvrent de nouvelles perspectives pour les dispositifs à effet mémoire.

Des scientifiques du Laboratoire des multimatériaux et interfaces (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1) ont élaboré des matériaux moléculaires à base de métaux et de radicaux où des électrons sont mis en mouvement dans un jeu de ping-pong métal-radical rythmé par des variations de température autour de -20°C. Ce va-et-vient provoque la commutation entre deux états magnétiques qui traduisent l’histoire thermique du matériau et lui confèrent ainsi un effet mémoire. En collaboration avec les Universités de Montréal et d’Hiroshima, ils ont montré qu’en appliquant une faible pression, ils pouvaient induire cette transition à température ambiante, rendant ces composés plus facilement utilisables pour des applications dans des dispositifs de mémoires ou des capteurs. Résultats à retrouver dans la revue Chemical Communications.

Lire la brève scientifique en intégralité sur le site du CNRS INC.
Publié le 16 juin 2021 Mis à jour le 18 juin 2021