Communiqué / Alerte presse


Des oiseaux sauvages comme offrandes aux dieux égyptiens

Des scientifiques éclairent les pratiques de chasse et de captures d'oiseaux déposés comme offrandes dans les nécropoles de la vallée du Nil à l'époque de l'Egypte antique.

Des millions de momies d’ibis et de rapaces sacrifiés aux dieux égyptiens Horus, Rê ou Thot ont été découvertes dans les nécropoles de la vallée du Nil. Une telle quantité d’oiseaux momifiés soulève la question de leur origine : étaient-ils issus d’élevages à l’instar des chats, ou bien chassés ? Des scientifiques du CNRS, de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), ont effectué une batterie d’analyses géochimiques sur des momies conservées au musée des Confluences de Lyon. D’après leurs résultats, publiés le 22 septembre 2020 dans la revue Scientific Reports, il s’agissait d’oiseaux sauvages.


Publié le 23 septembre 2020